Histoire : D’où vient le nom Gossas ? Voici la réponse.

Après la mort du roi Maba Diakhou Bâ, les français implantèrent un camp militaire à Nioro. De Mbirkilane, ils posèrent leur boussole vers Fatick et arrivèrent à Keur Aly Birame, appelé aujourd’hui Gossas village. A Keur Aly Birame, un petit village peulh situé à quatre kilomètres de Gossas, les français demandèrent le nom du village. Ne comprenant pas leur langue, un vieux du nom de Baka Faye leur répondit en peulh Han Ngossa qui veut dire je vais te circoncire. Les français en déduisirent Gossas et ainsi va naître le toponyme de l’actuelle ville de Gossas.

Pendant cette période, l’actuel site de Gossas fut une vaste forêt giboyeuse, son aménagement demandait alors une forte mobilisation des populations vivant aux alentours. Pour bénéficier du soutien de la population, la France adressa une lettre à Coumba NDoffène Fa Ndep Diouf, alors, roi du Sine. A cette époque l’on notait une forte prégnance de l’islam et une influence notoire des marabouts présents sur les localités avoisinantes. Parmi ces marabouts, l’on note le célèbre et fervent disciple de Sérigne Touba, Cheikh Ibra Fall. Coumba Ndoffène fit part de cette lettre aux différents marabouts et en particulier à Cheikh Ibra Fall.

Suite à la demande française approuvée par le roi du Sine, le fervent mouride (confrérie) Cheikh Ibra Fall demanda alors aux disciples communément appelés talibés de débroussailler le site. Les disciples n’étaient pas très favorables à ce travail qui allait bénéficier à la puissance coloniale. Toutefois, un des disciples du nom de Khar Kane accepta le « ndigueul » (l’ordre) de son chef et commença le débroussaillage. D’autres personne telles que Mamadou Diaw Pakha et Sérigne Issa Tall rejoignirent Khar Kane dans son activité de débroussaillage. De fil et en aiguille, la population se mobilisa et finit par achever les travaux.

Dès lors, en 1906 l’on verra naître une ville créée ex nihilo pour la production et la commercialisation de l’arachide. En effet, seulement trois ans après sa création, elle bénéficiera d’une gare flambant neuve qui eut un rôle primordiale dans le développement de la localité.

Description de la ville de Gossas

Créé en 1906 par les colons français, Gossas est aujourd’hui une commune du département du même nom. La ville est située au nord par Ouadiour, au sud et à l’ouest par Patar Lia et à l’est par Ndiéné. Erigée en commune en 1926, Gossas est composée d’une population cosmopolite répartie en huit quartiers que sont : Ndiayène, 106, Ndiamboul, Daangou lébou, Daangou Walo, Keur El Hadji et Pakha. La population communale de Gossas est estimée à environ 25000 habitants. C’est une population à majorité musulmane comme en témoignent les différents lieux de culte. Toutefois, l’on note une communauté chrétienne dans la ville de l’arachide. L’agriculture, l’élevage et le commerce sont les différentes activités de la zone. Gossas est équipé en électricité, en eau courante et en réseau d’assainissement. La commune dispose d’infrastructures sanitaires, d’une église de 13 mosquées, de six écoles primaires, d’un collège public, d’un collège privé, d’un lycée, d’une école maternelle, d’une case des tous petits, d’un centre d’enseignement féminin, d’un stade, d’un CEDEPS, d’un marché… Par ailleurs, plusieurs sont les associations qui s’activent pour le développement de la commune. Parmi ces associations, celles des femmes sont les plus dynamiques. Elles sont constituées en GIE et interviennent dans les secteurs de la transformation des produits locaux, de la teinture, de l’alphabétisation, de la couture…

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *