CONTRIBUTION : Savoir sacrifier ses convictions pour l’intérêt général (Pan Africain)

Dans la vie politique, l’intérêt général est la loi principe, la règle souveraine, c’est l’âme de la conscience politique. Il y a des moments de la vie même si nos convictions se trouvent en opposition avec l’intérêt général, le citoyen libre que nous sommes devra sacrifier la partie au tout, le particulier au général, l’individu à la société. Au-delà de nos convictions et de nos personnes, une seule question mérite d’être posée : Que gagnerait Gossas et puis le Sénégal si le régime au pouvoir ou l’opposition remporte les élections ?

Sur le plan local
Si l’opposition gagne est-ce que Gossas aura un fils dans l’ossature gouvernemental qui pourrait égaler les réalisations faites dans la ville par l’actuel PM même si certains les jugent insuffisantes ? Gossas ne sera-t-il pas encore remis dans les tiroirs des oubliettes comme nous l’avons vécu de 1965 à 2013 ?
Si le régime au pouvoir gagne, le PM qui sera beaucoup plus libre lors de ce 2ième mandat avec une présence régulière dans la ville, ne va-t-il pas continuer à mieux outiller le département et à faire bénéficier de la ville des programmes de développement du gouvernement ? Nous jugeons insuffisantes ses réalisations alors qu’une fois chiffrées dépassent les 15 milliards dans le département uniquement durant son premier mandat.N’aurait-il pas plus de liberté pour nommer des gossassois compétents aux postes de DG ou ministres ou PCA comme le demande bon nombre de personnes ?

Sur le plan national
Avec toutes les réalisations sur le plan national devrait-on ne pas accorder un second mandat au Président ? Dans tout pays, la phase de mise en place des infrastructures est une période difficile pour le citoyen lamda car mobilisant beaucoup de moyens dont plus de 70 % du budget. Lui accorder un second mandat ne serait-il pas synonyme de commencer à évaluer les impacts de ses réalisations mais aussi de lui permettre d’axer et de réajuster sa politique sur la jeunesse, sa CMU, PRODAC, PUMA, la réforme effective de l’éducation et autres ?
Élire un nouveau ne signifierait-il pas perdre encore 5 ans avec le temps qu’il faudra pour mobiliser les moyens, des règlements de compte, le temps aux nouveaux élus de refaire d’abord leur santé financière, etc.
Une évaluation sur 2 mandats semble de loin être plus objective et plus fiable que sur un seul.

Sacrifier ses convictions pour l’intérêt général est-il, comme le pensent certains, un acte de trahison ou de lâcheté ? Je pense que non car découlant d’une analyse objective à partir de laquelle où on s’inflige soi-même des privations et sacrifices pour la fin commune de la société. Alors soutenir le PM pour une victoire à plus de 90 % aux élections présidentielles à Gossas ne devrait-il pas être le devoir de chaque Gossassois/sénégalais soucieux du bien-être de la population du département et du pays?

Auteur : Pan Africain

Please follow and like us:

Service de rédaction de Gossas info

Auteur : Team Gossas info

Service de rédaction de Gossas info. Vous pouvez nous joindre à gossasinfo@gmail.com ou par téléphone au 78 376 84 60. Vous pouvez aussi cliquer sur le logo facebook en bas pour rejoindre notre groupe facebook.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *