« Idrissa SECK, Ousmane SONKO et MOI. » Par Cissé Kane Ndao

J’ai eu l’insigne honneur de croiser Idrissa SECK à Thilmakha, chez mon père Serigne Moustapha MBACKÉ khalif de la famille de Serigne Bara ibn Khadimou Rassoul.
Mané, son chargé de com et Bassirou Ndiaye son SG au conseil départemental de Thiès ont fait les présentations.
Il m’a serré la main avec son sourire habituel et m’a lancé : « Cissé Kane NDAO, l’homme au blog célèbre! ».
Ce qu’il a rajouté, je le garde pour moi.
Ousmane Sonko et moi nous sommes rencontrés pour la première fois à l’hotel le Relais route de Ouakam, à l’occasion du lancement du mouvement de notre ami commun, Mbaye Fall Leye.
Il m’informera en cette occasion m’avoir envoyé un message resté sans réponse dans mon blog, pour me proposer d’entrer en contact avec lui, au vu de nos convergences de points de vue sur plusieurs points, en ce temps-là.
La constance de son estime fraternelle ne m’a jamais fait défaut.
Il sera ainsi le seul leader politique à se déplacer jusqu’au tribunal de grande instance de Dakar, au plus fort de mon conflit avec Abdoulaye Sylla, pour me marquer sa solidarité active.
C’est donc dire qu’il ne peut y avoir entre ces leaders et moi qu’une relation d’estime réciproque, renforcée par un patriotisme et une citoyenneté active qui place le sort de notre pays et l’intérêt national au dessus de nos propres sorts personnels.
Nous avons la même confiance en notre peuple et en la maturité de notre systéme démocratique, éprouvé par deux alternances et servis par une justice et des acteurs à l’intégrité morale immaculée.
J’invite ces deux leaders alors à rester grands.
Il faut gagner dans l’humilité et rester grand dans l’échec, en ayant la sportivité de reconnaître son revers, au lieu de le contester, ou, pire, de trouver des arguments fabriqués de toutes pièces pour nier le succès de son adversaire.
Servir son pays est le plus exaltant des sacerdoces auquel tout acteur politique puisse aspirer.
Avoir l’opportunité de compétir pour cela est déjà méritoire.
Nos candidats l’ont fait en ayant confiance en le choix mature de notre peuple.
Ils se sont pliés aux règles qui organisent cette joute électorale avec la conviction qu’ils étaient équitables.
Aujourd’hui que nous en sommes à la fin du processus, j’invite ces acteurs de premier plan à renouveler leur confiance en nos institutions, celle judiciaire présentement au coeur du processus en particulier, et à se plier en conséquence aux décisions qui seront rendues par la Commission nationale de recensement des votes, ce jeudi.
Car c’est la victoire du peuple sénégalais qu’il s’agit de proclamer demain.

Auteur : Cissé Kane Ndao

Please follow and like us:

Service de rédaction de Gossas info

Auteur : Team Gossas info

Service de rédaction de Gossas info. Vous pouvez nous joindre à gossasinfo@gmail.com ou par téléphone au 78 376 84 60. Vous pouvez aussi cliquer sur le logo facebook en bas pour rejoindre notre groupe facebook.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *