ven. Avr 19th, 2019

Seyni Fall : « Nous devons rompre avec certaines pratiques politiques » (CONTRIBUTION)

Permettez moi de remercier à nouveau Mahammed B. A. DIONNE par rapport aux efforts constants et aux marques de considérations déployés régulièrement à l’endroit de la jeunesse Gossassoise, comme en témoigne ce recrutement dans la fonction publique.

Cependant cet acte positif qui devait être saluer à sa juste valeur anime négativement certains débats à ma grande surprise. Ainsi, loin de vouloir offusquer quiconque , il y a lieu de s’interroger sur le fait suivant: est-ce que faire de la politique est synonyme de trouver de l’emploi, d’être récompenser ou de bénéficier de prérogatives et de bonnes conditions de traitement ?.

Delà, l’inquiétude sur la remise en question de la définition étymologique du concept politique se pose sans doute auprès des uns et des autres. En effet, loin de proliférer des conseils, il devient un impératif de revoir notre manière d’intégrer la sphère politique car on ne peut plus continuer à la pratiquer comme elle se fait de nos jours dans la mesure où au lieu d’être une science permettant de bien gérer la cité, elle est devenue amèrement un moyen, un raccourci pour se faire satisfaire. A ce rythme, comment sera notre existence sous peu. De grâce pensons à faire la politique autrement pour rompre avec certaines pratiques condamnées par la société elle même.

Par ailleurs, quelle serait la réaction des gens qui ne sont pas sur les listes au cas où ils y figuraient? Allaient-ils se comporter de la sorte et vis vers sa.? Eh bien ces postes ont été attribués à des fils de Gossas pour Gossas et par des Gossassois, même si je condamne fermement certaines gestions centristes pour ne pas dire égotistes.

Par conséquent il est temps de saluer positivement les efforts de Mahammed B. A. DIONNE dans le département tout en demandant aux gens qui n’ont pas pu bénéficier de ces postes de se dire que « niit du lekk ludul weursseggum ». Aux auteurs de cette répartition, qu’ils m’excusent de penser plus juste et plus équitable pour rendre la tâche plus facile au PM. Tournons la page de ce recrutement et orientons notre réflexion vers des pistes nous menant vers un avenir meilleur.

Veuillez m’excuser pour les dérapages mais pour moi ce qui est fait est fait et que chacun est conscient de ce qu’il a fait ou de ce qu’il devait, donc prions et pensons d’avantage à l’unité. Tous unis derrière Mahammed BA et le meilleur reste à venir.

Seyni FALL, coordonnateur de la FEER de Gossas

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *